Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 03 /09 /septembre /2013 14:58

Ah non hein...je vous vois déjà faire la grimace à la lecture du gros-mot " blette ". Meeuuhh nooon ce n'est pas dégueu ! Meuuhh non ce n'est pas uniquement mangeable sous une tonne de béchamel.. C'est juste "insipide", on est d'accord :) C'est pour ça qu'il suffit juste d'avoir la combine ^ ^

A partir du moment où l'on y ajoute des ingrédients qui passent tout seul : pommes de terre, saucisse-chipo, tomates cerises..vous n'y verrez que du feu ! L'idée ici, c'est de tromper notre esprit, vous me suivez ?

Donc si votre voisin vous en a gentiment offert une botte ou si vous maudissez votre producteur AMAP de vous en avoir collé une dans votre panier, don't panic j'ai la soluç' !

CLAFOUTIS DE TOMATES CERISES AUX BLETTES & SAUCISSES

Pour 4 personnes

150 gr de tomates cerises

1 botte de blettes

200 gr de pommes de terre déjà cuites

4 saucisses au choix (chipo, merghez, de toulouse..) 

déjà cuites (dans l'idéal u BBQ)

4 oeufs

20 cl de crème liquide + 20 cl de lait

1 grosse cuillère à soupe de maizena

1 noisette de beurre et un peu d'huile d'olive

sel, poivre & piment d'espelette

 

Lavez bien les blettes. Séparez les feuilles vertes, des tiges blanches. Emincez-les tiges assez finement. Dans une sauteuses, faites-les revenir 20 à 30 dans un peu d'huile d'olive. Couvrez mais remuer régulièrement. Pendant ce temps, émincez grossièrement le vert de blettes et passez-le quelques secondes au micro-ondes comme pour "affaisser" la masse. Réservez.

Préchauffez le four à 180°C.

Munissez-vous d'un petit saladier. Diluez la maizena avec un petit peu de lait. Une fois bien mélangé, ajoutez les oeufs. Fouettez bien et ajoutez ensuite le reste du lait, la crème et les épices à votre convenance.

 

Beurrez le plat à clafoutis puis chemisez-le de farine. Disposez le mélange vert et blanc de blettes au fond du plat. Versez l'appareil à clafoutis et disposez ensuite les tomates cerises, les PDT et les saucisses. 

Enfournez 1/2 heure.

 

Vous voilà avec un plat complet qui n'attend plus qu'une petite salade bien assaisonnée !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
6 26 /01 /janvier /2013 17:55

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai découvert il y a peu le plaisir de faire mes courses au "Drive" de mon supermarché.

Je trouve ça "sensass". Je fais mes gros achats de la semaine en un clic et je file les chercher après une dure journée de labeur.

Le seul "hic", c'est que j'ai le clic facile et il m'arrive de sélectionner des produits devant lesquels mon caddie ne se serait pas arrêté en temps normal.

Cette semaine, ma fièvre acheteuse m'a poussée à acheter du veau "pour sauté".. D'habitude, je ne cuisine pas le veau, bien que j'adore sa blanquette ! Mais par ces -4°C, l'envie d'un plat en sauce ne s'est pas fait attendre... Histoire d'affronter ce manteau neigeux qui a recouvert ma région...

 

veau-bourguignon-abricot-carotte-pomme-duchesse-potimarron.JPG 

Pour 3 personnes :

 

600 gr de veau pour sauté (flanchet, épaule, jarret..)

25 cl de vin rouge de Bourgogne

25 cl d'eau

2 cuillère à soupe de fond de veau déshydraté

1 cuillère à soupe de maizena

4 grosses carottes

1 belle poignée d'abricots moelleux

1 oignon + 2 gousses d'ail

2 carrés de chocolat noir 70 % de cacao

1 pincée de cannelle (facultatif)

Sel / poivre

 

 

La majorité des plats en sauce étant meilleurs le lendemain,  je vous conseille de préparer le Bourguignon et les Duchesse la veille.

 

Le bourguignon de veau, abricots et carottes

 

Faites chauffer votre cocotte avec une cuillère à soupe d'huile neutre.

Ciselez l'oignon et l'ail finement. Taillez des rondelles de carottes.

Faites dorer l'oignon en remuant pour ne pas qu'il brûle puis ajoutez les carottes. Laissez cuire 3 minutes.

Taillez votre viande en cubes et farinez-les légèrement.

Ôtez les oignon-carottes de la cocotte et placez-y les cubes de viande pour les faire dorer un peu. Ajoutez l'ail et remettez les oignon-carotte dans la cocotte.

 

Préparez le bouillon de viande avec les 25 cl d'eau, le fond de veau et la maizena. Versez dans la cocotte. Ajoutez le vin. Mélangez bien. Il faut que la viande soit à peine recouverte de jus.

Couvrez la cocotte et laissez cuire 1h30-2h à tout petit feu. Mélangez de temps en temps afin que le fond ne colle pas.

20 minutes avant la fin de cuisson, jetez les abricots dans la cocotte.

 

Le temps écoulé. Retirez viande, carottes et abricots à l'aide d'une écumoire. Faites-y fondre les 2 carrés de chocolat et laissez réduire la sauce 5 min. Le cacao apporte brillance et chaleur à la couleur de la sauce, sans dénaturer son goût. Ensuite, replongez viande et garniture et remélangez pour que la sauce enrobe bien la viande. Goûtez, ajustez en sel et parsemez de cannelle si vous le souhaitez.

 

 

Les Pommes Duchesse de potimarron

 

veau-bourguignon-carotte-et-abricot-pomme-duchesse-potimarr.JPG

 

Pour une quarantaine de pommes Duchesse

 

1 kg de pommes de terre à purée ( Bintje, Mona Lisa, Charlotte..)

600 gr de potimarron cuit et réduit en purée (la recette ici)

1 cuillère à soupe de farine

3 jaunes d'oeuf

100 gr de beurre demi-sel fondu + 20 gr pour la dorure

Poivre

 

 

Préparez la purée de potimarron en suivant cette technique. La seule différence sera de peler la peau du potimarron avant son taillage.

 

Choisissez des pommes de terre de taille moyenne et équivalente. Lavez-les bien.

Laissez-les cuire 20 à 30 minutes dans de l'eau salée, départ eau froide.

Épluchez les PDT cuites et écrasez-les au presse-purée.

 

Mélangez les 2 purées encore chaudes et ajoutez la farine, mélangez bien. Ensuite, ajoutez les 100 gr de beurre fondu ainsi que les 3 jaunes. Goûtez et ajustez en sel et poivre.

 

Munissez vous d'une poche à douille cannelée et remplissez la poche de cet appareil.

Disposez une feuille de papier sulfu sur une plaque ou un plateau pouvant rentrer dans votre congélateur.

Dressez vos pommes Duchesse soigneusement sur la plaque. Commencez par faire une petite couronne et montez votre douille en remplissant en même temps l'intérieur et finissez en pointe.

 

Placez votre (ou vos) plaque(s) au congélateur pendant quelques heures. Une fois bien congelées, débarrassez votre plaque en rangeant les pdt Duchesses dans des sachets-congélation.

 

 

Dressage de l'assiette

 

Préchauffez le four à 180°C.

Placez la quantité de duchesse souhaitée (encore surgelées) sur une plaque recouverte de sulfu. Dorez avec un peu de beurre fondu et enfournez 10-15 min jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer.

Réchauffez le bourguignon à petit feu et à découvert.

Servez le tout bien chaud !  

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
7 09 /12 /décembre /2012 00:00

Bonjour à tous !

 

Me revoilà cette fois avec une recette salée qui, j'en suis sûre, ne va pas vous laisser indifférents rien qu'à la lecture de ces trois mots peu engageants : "PIED DE COCHON" 

 

Je vous entends d'ici, "bahhh, "beurk", " moi, jamais "...Et je dois vous avouer, qu'il y a encore quelques mois, si quelqu'un m'avait parlé de pied de cochon, j'aurais eu la même réaction :)

Cependant, le temps a fait son oeuvre, mon esprit a laché prise et je me suis laissée tenter par ce plat à la carte d'un restaurant... Qu'elle fut ma surprise! Ce fut un véritable délice. La chair du pied de cochon est très fine et relevée et n'est pas sans rappeler l'andouillette grillée..

 

Avec le mois de Novembre "mois des produits tripiers", il a sans doute été plus facile aujourd'hui d'en trouver. Je me suis donc amusée à retrouver les saveurs du plat qui m'avait emballée et voilà ce que ça a donné :

 

brick-pied-de-porc-epinard-noix.jpg

 

Pour 8 nems :


8 feuilles de brick

2 pieds de cochon en gelée

(ou frais et cuit 2h dans un bouillon de légumes)

150 gr d'épinards à la crème

1 poignée de cerneaux de noix

1 jaune d'oeuf + un filet d'eau

Sel Poivre

 

 

Faites réchauffer quelques minutes les pieds de cochon, à la casserole ou au micro-ondes.

Torréfiez les noix, à sec, quelques minutes.

Désossez les pieds et réservez la chair dans un saladier. Ajoutez les épinards et mixez à l'aide d'un mixer plongeant. Concassez les noix et mélangez-les à la mixture verte.

Salez légèrement, poivrez bien.

Farcissez les feuilles de brick et procédez au pliage qui vous plaît : nem, aumônière, samoussa...

Dorez au jaune d'oeuf sur toute la surface des bricks.

Enfournez à four chaud 20 min.

Dégustez bien chaud avec une salade à l'huile de noix.

christmas icon 002

Le résultat ? Je n'ai pas la prétention de dire que c'était comme au resto, mais j'étais tout de même très contente de ma préparation au pif !

 

Pour ceux qui n'aiment pas la texture du pied de cochon, qui est plutôt gélatineuse avouons-le, le fait de mixer la farce est une très bonne alternative car vous pourrez en apprécier les saveurs sans cette sensation bizarre sous la dent.

Si j'ai un conseil à vous donner..n'hésitez pas à faire des tours et des tours de feuille de brick, car la mixture étant humide, elle risque de percer votre pliage et se répandre sur votre jolie plaque toute propre !

 

Ahlala, quand je repense à la vision que j'avais du pied de cochon : un bout de jambe épilé tout rose, triomphant au beau milieu de l'assiette.... Avec ce genre de transformation, on peut se permettre de manger tout un tas d'abats qui nous répugnent à l'état naturel... C'est cette idée que j'aime : transformer quelque chose de "beurk" en un quelque chose d'esthétique et de miam'ment bon  :)

 

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
1 19 /11 /novembre /2012 16:29

Bonjour à tous !

 

C'est en ce vilain lundi que je vous propose une excellente marinade qui réchauffera les coeurs et qui égaiera par son originalité les viandes les plus tristes. C'est une recette que j'ai vue à la TV, sur France O. Vous allez penser que je passe mes journées d'vant l'poste, mais non non non, rassurez-vous, j'ai un métier :)


C'est donc Babette de Rozières que j'ai invitée dans ma cuisine, une Chef que j'adore ! Pour moi, c'est l'une des Chefs cuisto les plus sympathiques du PAF ! Que ce soit le soir sur "C est à vous" ou le midi dans "Les Ptits plats de Babette", bonne humeur et régalade sont toujours au rendez-vous. Référence incontestable de la cuisine antillaise, ses recettes sont toujours simples et très goûteuses, et pour ne rien lui enlever, je la trouve magnifique cette femme, un vrai petit bijou.

 

Du coup, vous comprendrez bien que j'ai eu facile à lui accorder toute ma confiance, et me suis empressée de tester sa marinade, les yeux fermés !

 

marinade-cafe-agrumes-pour-viande-blanche.JPG

     

Pour une marinade de 4 portions de viande

(côte-échine, filet mignon, côte de veau, blanc de poulet..)


1 tasse 1/2 de café espresso (attention, format espresso)

Le jus de 2 oranges

Le jus de 2 citrons verts

3 cuillères à soupe d'huile d'olive

2 cuillères à soupe de miel liquide

2 cuillères à café de moutarde forte

1 gousse d'ail grossièrement ciselée

1 dizaine de gouttes de Tabasco

1 cuillère à soupe bombée de sarriette (ou thym)

 

pencil014

 

Munissez-vous d'un grand sachet plastique à zip.

Mettez-y la viande de votre choix. Babette utilisait des côtes de porc "premières" épaisses, mais préférez des côtes dans l'échine pour plus de moelleux.

Ajoutez tous les ingrédients et malaxez pour faire pénétrer la marinade dans la chair.

Laissez reposer 1/2 heure.

Égouttez la viande sur une assiette et faites chauffer une poêle sans matière grasse (ayant déjà mis de l'huile dans la marinade).

Quand la poêle est fumante, jetez-y la viande et faites-la cuire comme à votre habitude.

Une fois cuite, débarrassez la viande sur une assiette chaude et recouverte d'alu. Réservez au chaud dans le four.

Pendant ce temps, filtrez le reste de la marinade et versez-la dans la poêle. Laissez réduire une dizaine de minutes.

Dressez votre viande dans l'assiette et nappez de sauce.

Cette sauce accompagnera parfaitement des patates douces ou du potimarron pour rester dans la saison ;)

 

 pencil015

Le résultat ?

Maintenant, je comprends pourquoi son acolyte Emmanuel Maubert était si généreux en onomatopées ""ooohh, "hmmm", "gnourf gnourf" à la dégustation de sa bidoche.

Moi non plus, je ne tarirai pas d'éloges sur cette marinade. C'est acidulé, sucré, à peine pimentée, et tout de même bien relevé par la légère amertume du café.

Concernant l'amertume, on pourrait se dire..."à quoi bon mettre du café quand on peut l'obtenir avec du pamplemousse..." Mais en fait non, le café est certes un ingrédient fort, mais ô combien aromatique quand il est juste dosé...et c'est ce que cette marinade m'a démontrée...

En un mot : J'ADORE !

A essayer d'urgence !


Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
1 24 /09 /septembre /2012 16:46

Fini le temps des cerises, l'heure est à l'Automne...

 

Alors pour oublier froid et grisaille ne serait-ce qu'un savoureux instant, quoi de plus réconfortant qu'un bon petit plat mijoté

 

Les plats "Grand-Mère" n'ont jamais été aussi appréciés qu'en cette saison et le prix de la viande s'en ressent sur le porte-monnaie. Voici ma version "économique" de la traditionnelle "Blanquette de veau", version "prix doux" mais non moins tendre...

Le secret résidant en une cuisson longue dans une cocotte en fonte :)

 

Cocottes ?! Prêtes ?! Chauffez !

 

IMGP1318

 

Pour 5-6 personnes

 

1 rôti de porc dans le filet de 1 kg 200

2 oignons

3 gousses d'ail

2 blancs de poireaux

3 grosses carottes

250 ml de vin blanc de cuisine

2 cuillères à soupe de farine

400 m de bouillon de volaille

1 cuillère à café de fond de veau en poudre

125 ml de crème fraîche épaisse 15 % MG

2 jaunes d'oeufs

1 cuillère à soupe de thym frais

1 cuillère à soupe d'origan frais

1 pincée de persil frais

3-4 feuilles de laurier froissées

Huile d'olive, sel, poivre 

 

pencil014

 

Enlever la barde du rôti de porc et dégraissez-le au besoin et détailler des cubes de 3 cm de côté.

Ciselez l'ail et les oignons et coupez en rondelles les légumes. Réservez

 

Faites chauffer la cocotte avec un peu d'huile d'olive. Faites revenir au fur et à mesure les morceaux de viande sur chaque face. Réservez-les sur une assiette.

Dans la cocotte, faites revenir les oignons, l'ail puis ajoutez les légumes. Remuez bien et ajoutez la viande. Saupoudrez d' herbes fraîches et de farine. Mélangez pour éviter que la viande farinée n'accroche.

Déglacez les sucs avec le vin blanc. Laissez-le s'évaporer quelques minutes et ajoutez le bouillon de poulet dans lequel vous aurez dilué le fond de veau pour lui donner un peu plus de corps.

Ajoutez les feuilles de laurier et fermez le couvercle.

Oubliez votre cocotte 1h-1h15 sur feu moyen/doux, en touillant de temps en temps.

 

En fin de cuisson, ôtez la viande à l'aide d'une écumoire et faites réduire la sauce quelques minutes.

 

Dans un bol, mélangez la crème fraîche avec les 2 jaunes d'oeufs. Salez, poivrez et versez dans la cocotte. Mélangez bien et replacez la viande dans la sauce.

 

Servez immédiatement accompagné de riz, de pâtes ou de PDT...le tout parsemé de persil haché.

Cette blanquette se réchauffe très bien, il suffit de remettre la cocotte sur le feu, un feu tout doux, il ne faut surtout pas que ça boue, sinon votre sauce se déliera. 

 

pencil015 

Le résultat ?


A en voir ma photo, on pourrait croire qu'il n'y avait pas de sauce... Mais si, rassurez-vous ! Vous aurez de quoi la saucer avec du bon pain :)

La sauce est onctueuse, parfumée et "légère" en bouche, elle nappe bien la viande et ses légumes. Le hic, c'est que la photo a été victime de la 1ère tournée, de ce qu'ILS ont bien voulu laisser dans la cocotte !!! Donc pas grand chose me direz-vous, et ça, ça fait plaisir ;)

Et que dire de la viande, à part qu'elle est tendre et pas sèche du tout ? Bien sûr, du porc reste du porc et ne pourra jamais détrôner le veau et sa chair si caractéristique. Mais...mijoté lentement et amoureusement de la sorte..ce filet ne pourra que vous surprendre agréablement. 

 

Je ne peux que vous inviter à essayer

Vous y trouverez votre "porc" d'attache ! Ah Ah

 

 

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
1 02 /07 /juillet /2012 12:08

Bonjour à tous !

 

Tout juste de retour de la Côte d'Azur, me revoilà déjà parmi vous :)

 

C'est aujourd'hui que j'ai repris le chemin du boulot mais ma tête est restée là-bas...

J'entends toujours les cigales,

je sens encore le romarin, le basilic et le soleil sur ma peau,

je me baigne dans une eau bleue à 29° ... (la piscine, hein, pas la mer ! )

... et je savoure encore ces spécialités régionales que l'on connaît tous...

 

Alors, parachutée (toujours) trop vite dans ma région où l'on prêche le beurre et la crème, il ne fallait pas que la transition culinaire soit trop rude...

C'est pourquoi ce petit rôti aux accents méditerranéens avait parfaitement sa place dans mon assiette...

 

roti-dinde-farci-tapenade-tomates-sechees.JPG

 

Pour 3 gros appétits :

 

1 pièce de blanc de dinde de 550 gr

1 belle cuillère à soupe de tapenade noire

1 cuillère à soupe de fromage blanc

8 à 10 pétales de tomate séchée

Poivre

 

Préchauffez votre four à 180 °C.

 

Prenez votre blanc de dinde et à l'aide d'un couteau bien aiguisé, ouvrez-le en portefeuille. Surtout, ne salez pas la viande, la tapenade étant bien relevée.

 

Mélangez la tapenade avec le fromage blanc. Étalez cette pâte sur toute la surface de la viande. Disposez les tomates séchées les unes à côté des autres.

 

roti-dinde-farci-tapenade-tomate-sechee-copie-2.JPGRoulez votre dinde farcie dans la longueur ou la largeur selon la découpe de votre viande.

Ficelez-le comme pour faire un rôti (si comme moi, vous n'êtes pas très douée, faites vous aider de deux mains expérimentées :o)

 

Disposez le rôti dans un plat avec un petit fond d'eau. Poivrez bien. Enfournez 20 min recouvert d'une feuille d'alu puis découvrez et ré enfournez 20 min tout en arrosant régulièrement de jus de cuisson.

 

Tranchez et servez, si vous le souhaitez, avec potatoes et salade verte pour les fibres !

 

 

Le résultat ? Un mini rôti qui a tout d'un grand :) 

Mélanger du fromage blanc à la tapenade permet d'une part, d' adoucir les tapenades un peu fortes et d'autre part, d'apporter l'humidité dont la viande a besoin pour préserver tout son moelleux.

 

Je conseille de trancher le rôti en tranches d'1/2 cm (avec un couteau électrique dans l'idéal) pour équilibrer la balance des saveurs et textures.

 

Régalez-vous !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
5 01 /06 /juin /2012 11:31

Depuis quelque temps, c'est toujours le même cirque. Si j'ai le malheur de mettre les pieds dans un grand magasin, il m'est impossible de passer devant le rayon bouquins sans que je reparte avec un énième livre de cuisine...

 

Le hic, c'est qu'à la maison, j'ai, à mes dépens, une belle collec' de livres qui n'ont été ouverts que dans le magasin ! Ce qui revient à dire que, pour beaucoup d'entre-eux, aucune recette n'a été testée.. C'est tout moi ça !

 

Alors que je tenais dans mes mains un superbe livre de recettes estivales, j'ai su, pour une fois, resister à ma fièvre acheteuse.. J'ai dégainé, en 2 temps/3 mouvements, le smartphone et ai fait à l'abri des regards indiscrets, une photo de la recette qui m'intéressait !

(je n'ai pas pensé à prendre la couv' en photo, désolée pour la source muette )

 

Et voici l'objet du délit :

 

galette-de-poulet-aux-epices-tandoori-et-sauce-fr-copie-1.JPG

 

Ce qui m'a plu dans cette recette, c'est la petite astuce pour apporter moelleux et fondant à ces galettes parfumées. Alors que boulettes et galettes demandent très souvent de tremper de la mie de pain dans du lait, ici, le pain fait trempette dans du concombre râpé...et c'est vraiment un petit " plus " qui tient ses promesses et qui, en plus, conviendra aux personnes intolérantes au lactose.

 

 

galette-moelleuse-poulet-tandoory-sauce-fromage-blanc-aux-h.jpg 

      Pour 12 galettes soit 4 personnes 

 

500 gr de blancs de poulet


1 oeuf + 1 blanc


1/2 concombre


60 gr de mie de pain


3 cuillères à soupe d'épices tandoori


 200 gr de fromage blanc et une poignée d' herbes fraîches (menthe, ciboulette et persil pour moi)


sel / poivre

 

 

Râpez finement le concombre tout en gardant le jus. Faites tremper quelques minutes la mie de pain dans le concombre râpé et son eau.

Coupez les blancs de poulet et mettez-les dans le bol du mixer. Ajoutez les oeufs et les épices. Salez bien.

 

Prenez une poignée de mie de pain au concombre et pressez bien de telle sorte à en extraire un maximum de jus. Ajoutez la mie de pain essorée au poulet et mixez finement. Vous devez obtenir une pâte rouge.

Sur une crépière, étalez un peu d'huile d'olive à l'aide d'un sopalin. Faites chauffer à feu moyen. Étalez l'équivalent d'une cuillère à soupe de pâte afin de former une galette. Faites cuire 1 min de chaque côté.

 

Pour que tout le monde mange chaud, faites cuire toutes les galettes et placez-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfu. Couvrez d'un papier d'alu et maintenez-les quelques minutes au chaud dans le four à 180°C. Elles ne s'assècheront pas :)

 

Pendant ce temps, préparez la petite sauce d'accompagnement en mélangeant les herbes fraiches avec le fromage blanc. Salez et poivrez.

Il n'y a plus qu' à !

 

IMGP0767

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
4 31 /05 /mai /2012 16:53

... ou comment transformer les fonds de frigo et congélo en un plat généreux et irrésistiblement "calienteee" !

 

aubergine-farcie-a-la-mexicaine.JPG

 

Pour 4 senoras y senores 

2 aubergines moyennes

3 steaks hachés

L'équivalent de 2 mugs de légumes mexicains surgelés (mais, poivron, haricot rouge, vert..)

1 oignon + 2 gousses d'ail émincés

1 belle cuillère à soupe d'épices pour barbecue + 1 cuillère à café de paprika

2 cuillères à soupe de ketchup + 1 cuillère à soupe de concentré de tomate

1 belle cuillère à café de moutarde forte

Sel

 

Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans une grande poêle. Faites y dorer l'oignon et l'ail émincés.

Lavez les aubergines et fendez-les en 2. Videz le coeur et coupez la chair en petits cubes. Versez les cubes dans la poêle et couvrez. Remuez régulièrement.

 

Placez dans une assiette les coques d'aubergine, clochez, et mettez les à "pré-cuire" au micro-ondes 7 minutes à pleine puissance.

Les aubergines devenant de plus en plus fondantes, ajoutez les steaks hachés en petits morceaux. Remuez bien. Au bout de quelques minutes, ajoutez les épices et les sauces. Goûtez et assaisonnez à votre convenance.

Garnissez les aubergines de cette farce et faites cuire 20 minutes au four à 180°C.

 

Mon incontrôlable gourmandise m'aurait dicté de faire gratiner du cheddar sur le dessus..mais je n'en avais point..Mais, accompagnée d'une salade verte pour un soir, c'était parfait !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
3 23 /05 /mai /2012 12:07

Que la volaille soit rôtie au four ou grillée à la poêle, les blancs ont souvent tendance à s'assécher et deviennent ainsi très bourratifs 

 

Pour palier à cela, je suis toujours à la recherche de nouvelles combines pour amadouer et attendrir cette viande...

Cette fois, j'ai eu l'envie d'une petite marinade délicieusement parfumée qui ravira les papilles des amateurs de "sucré-salé".

 

volaille-marinee-sauce-soja-menthe-miel-nid-de-spaghettis-.JPG

 

Pour 2 nids gourmands:

350 gr de viande blanche

3 cuillères à soupe de sauce soja

3 cuillères à soupe de miel liquide ou de sirop d'agave

une douzaine de feuilles de menthe fraîche

3 ou 4 courgettes

1/2 marmite de bouillon de légume Knorr

Poivre

 

Quelques heures avant le repas, préparez la marinade :

Dans un récipient, mélangez le miel et la sauce soja, ne salez surtout pas, la sauce soja étant déjà très salé. Détaillez les blancs en lamelles et mélangez les à la marinade. 

Ciselez la menthe, gardez quelques feuilles pour le dressage et ajoutez-la à la préparation.

Filmez et réservez au frais. N'hésitez pas à mélanger de temps en temps.

 

Les spaghettis de courgettes :

La quantité de courgettes pour 2 personnes peut sembler importante, mais j'ai choisi de laisser de coté le coeur des courgettes car il n'est pas facile de faire de jolis spaghettis ou tagliatelles dans les graines :/

Pelez les courgettes et formez des spaghettis à l'aide d'un canneleur ou d'un économe spécial.

Faites chauffez un peu d'huile d'olive dans une poêle et faites revenir les spaghettis. Ajoutez l'équivalent d'une 1/2 marmite de bouillon de légume. Mélangez bien et laissez cuire jusqu'à ce que les courgettes deviennent fondantes.

 

La volaille marinée :

Faites chauffer un peu d'huile dans une autre poêle. Pendant ce temps, reprenez la volaille marinée et mélangez bien. Faites dorer les émincés sur une 1ère face puis retournez-les au bout de quelques minutes.

Sur une assiette chaude, dressez les spaghettis en nid et disposez la volaille marinée au centre. Décorez avec un brin de menthe.

C'est prêêêêt 

 

Le résultat ? 

Une idée de marinade très goûteuse et une viande délicieusement tendre et qui plaira à vos enfants à coup sûr !

Le miel et la sauce soja se contre-balancent bien, ce n'est ni trop salé, ni trop sucré. Ce que j'ai aimé particulièrement c'est cette petite touche de menthe, "ce petit rien qui fait tout".

Inutile de mettre davantage de feuilles quand le temps de marinade est suffisamment long.. Après, vous risqueriez de vous rapprocher du tube de dentifrice, beurk!

C'était si bon que j'en referai très prochainement, et peut-être même avec des gambas !!!

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article
3 25 /04 /avril /2012 17:20

J'ai récupéré dernièrement, d'une préparation familiale, un beau citron confit qui sentait bien bon. C'était la 1ère fois qu'allais cuisiner un agrume confit au sel et je dois dire qu' hormis l'intégrer dans un tajine de poulet aux olives, sa préparation restait pour moi une énigme...

Mais...Eureka ! Pourquoi pas le mélanger à des boulettes ? C'est rapide et pour ce soir là, c'était ce qu'il nous fallait !

Et puis, qu'on se le dise, les boulettes chez nous, c'est presque un petit rituel, il y en a au moins une fois par semaine...

 

Alors voilà, c'était décidé !

 

boulettes-de-boeuf--coriandre-citron-confit.JPG

 

Pour une douzaine de boulettes

350 gr de boeuf haché

1 gros quart de citron confit au sel

1 botte de coriandre fraiche (15gr)

1/2 oignon rouge

1 pincée de graines de cumin

1 oeuf

Sel/poivre

 

 

Faites rissoler l'oignon rouge ciselé dans de l'huile d'olive.

Ciselez très finement le citron confit et hachez grossièrement la coriandre.

Dans un récipient, mélangez la viande, le citron, l'oignon revenu, les épices et la coriandre. Ajoutez l'oeuf entier et bien mélangez pour lier l'ensemble.

Confectionnez vos boulettes dans vos petites mimines puis réservez-les au frais durant 15 min pour qu'elles se tiennent bien.

Faites chauffer une poele avec un peu d'huile d'olive et faites dorer les boulettes.

 

J'ai choisi de servir ces boulettes avec un mélange de légumes type couscous (carottes, courgettes, navets et pois chiches) que j'ai cuit dans une soupe instantanée "chorba" pour donner du corps. Et c'était pas mal du tout ! J'ai des illuminations parfois...Mais si je vous ai fait peur avec mes délires culino-fantasques, il est vrai qu'une semoule de couscous aux épices conviendrait très bien, hihihi

 

boulettes-de-boeuf---coriandre-et-citron-confit.JPG

 

Le résultat ? On a tout fini ! Nos petites boulettes étaient bien moelleuses et le citron confit..une belle découverte ! De plus, ça nous a permis de changer un peu des traditionnelles boulettes Kefta , non pas qu'on s'en lasse ;) Attention toutefois à ne pas ajouter plus d'1/4 de citron pour cette quantité de viande, au risque que le goût citronné (plutôt puissant) l'emporte sur les autres saveurs. 

A refaire ! et tiens, pourquoi pas avec un petit concassé d'olives vertes...

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Viande
commenter cet article

Présentation

  • : Du Goût tout en BaGoût
  • Du Goût tout en BaGoût
  • : Bonjour à tous ! Sophie, 27 ans, vivant à Rouen, fière de sa Normandie et surtout de sa gastronomie ! Ici, que du bon, du goût, du vrai ! Adepte du fait-maison,vous allez découvrir recettes et chroniques culinaires de la passionnée de cuisine que je suis. Le principe de ce blog ? Partager, échanger, me faire plaisir et vous régaler !
  • Contact
  • Retour accueil

Vos visites

Compteur Global

Partenaire de goût

L'astuce de la semaine

Pour une poudre de noisette bien parfumée, n'achetez pas de sachet tout prêt, pulvérisez tout simplement des noisettes entières

Retrouvez-moi sur...