Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 22 /04 /avril /2013 17:14

Sur la toile, il m'arrive souvent de lire " Voici une recette, certes, simple et basique MAIS POURTANT très bonne " ... Et pourquoi " MAIS " nom de Dieu ! Pourquoi devrions-nous toujours être à la recherche de "fantaisies" pour légitimer nos publications ? Au contraire, les "classiques" ont ce pouvoir de mettre tout le monde d'accord et nous sommes tous curieux de découvrir vos petits trucs & astuces pour rendre ces petits plats encore meilleures !

 

Alors c'est sans vergogne que je tiens à vous présenter ma recette -facile- ET ô combien délicieuse du Gratin Dauphinois, dont la petite particularité réside en son mode de cuisson.

 

Et oui, car s'il existe la méthode la plus répandue de la mise en plat de PDT crues avec ajout de crème fleurette, moi, j'opte pour une toute autre méthode qui consiste à faire précuire les rondelles de PDT dans un mélange lait + crème afin d'en extirper un maximum d'amidon, ce liant naturel qui fera toute la différence pour une tenue GA-RAN-TIE !

L'AUTHENTIQUE GRATIN DAUPHINOIS & SA PRE-CUISSON

Pour 6 personnes

1 kg 400 de pommes de terre à chair ferme

50 cl de crème liquide entière

50 cl de lait 1/2 écrémé

3 gousses d'ail

Beurre

Chapelure

muscade

Sel, poivre

 

Dans une très grande casserole, portez le lait + crème à ébullition. Epluchez les gousses d'ail. Ecrasez-les avec la paume de la main et jetez-en 2 dans la casserole. Réservez la gousse restante.

Pendant ce temps, lavez les pommes de terre et épluchez-les. Coupez des rondelles de 4 mm d'épaisseur, le plus régulièrement possible > au robot ou à la mandoline c'est top.

Sans les rincer au préalable, plongez les PDT dans le mélange bouillant. Salez de 6 pincées, poivrez légèrement et ajoutez un peu de noix de muscade.

Laissez cuire les pommes de terre une dizaine de minutes en remuant régulièrement afin que tout l'amidon aient le temps de faire épaissir la crème.

Préchauffez votre four à 180°C.

Munissez vous d'un plat à gratin dont les dimensions se rapprochent de 23*16 cm. Grattez les parois du plat avec la 3ème gousses d'ail écrasée, puis beurrer-le.

A l'aide d'une écumoire, prélevez les PDT de la casserole et étalez-les uniformément dans le plat. Versez toute la crème amidonnée par dessus.

Parsemez de chapelure et de quelques noisettes de beurre puis enfournez 50 minutes si vous le dégustez tout juste après cuisson.

Pour celles et ceux qui veulent faire leur gratin en avance, faites cuire votre gratin 25 minutes la veille puis 25 min avant de vous mettre à table.

 

Le résultat ?

Il n'y a pas à dire, cette méthode de pré-cuisson à la casserole est pour moi la meilleure. Avec cette technique, vous êtes sûr que vos pommes de terres seront cuites uniformément. Le gratin se tiendra bien et vous pourrez servir de jolies parts puisque la crème amidonnée colmate très bien l'ensemble ( et sans pour autant donner un effet mastoc).

Mais ça, c'est pour le coté esthétique...parlons du goût... Et bien, si je disais qu'un gratin dauphinois sans ail, c'est comme la Normandie sans pluie, ça perdrait de son cachet, n'est-ce pas?

Plus sérieusement, autour de la table, j'ai pu entendre " le gratin, il déchire ! "...  Que dire de plus ?!

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Gratin(é)
commenter cet article
2 23 /10 /octobre /2012 16:40

Le hachis parmentier, tout le monde connaît. C'est le genre de plat familial qui nous fait saliver lorsqu'on le voit arriver tout fumant sur la table. D'ailleurs, qui ne s'est jamais brûlé en engloutissant une fourchetée sans avoir soufflé dessus ???

 

Mais il n'y a pas que chez nous qu'il est aimé notre hachis. Dans d'autres pays aussi, il est devenu "traditionnel"...

 

Tenez, les Québécois, ce sont de grands mangeurs de hachis. Seulement, ils y ajoutent du maÏs et l'appellent ainsi "pâté chinois" (moi non plus je ne vois pas le rapport entre maÏs et Chine mais bon...c'est Wikipédia qui le dit alors...)

En Écosse, on appelle ce plat " la Tourte du Berger" Sheperd's Pie, parce qu'ils y ajoutent une couche de macédoine de légumes. Pourquoi pas si vous avez un reste de légumes qui traîne..

Quant aux Brésiliens, ils leur arrivent de décliner ce hachis avec de la viande séchée et du manioc... là, il faut goûter pour se donner une idée ;)

 

Et dans ma cuisine alors ? Bah, à moi aussi il m'arrive de décliner ce célèbre gratin parmentier.

Cette fois, j'avais envie d'un confit de canard sucré-salé. J'avais des poires et un beau potiron... Ca fusait déjà dans ma tête et mes papilles suivaient le pas...

 

parmentier-de-canard-aux-poires--potiron-aux-5-epices-et-p.JPG

 

     Pour 10 personnes

 

8 à 10 cuisses de canard confit

4 grosses poires Conférence

2 oignons

1 kg 200 de potiron

1 pointe de couteau de "5 épices "

 mélange de poivre de sichuan, anis étoilée, cannelle, clou de girofle, fenouil

1 kg 200 de pommes de terre -Agata-

50 gr de beurre

10 cl de crème fraîche

Sel, poivre, huile d'olive

 

Cette recette est assez longue, je vous conseille donc préparer votre parmentier la veille.

Si vous manquez de temps, optez pour la purée 100% potiron de chez Picard (elle est très bonne). Quant à la purée de pomme de terre...c'est vous qui voyez ;)

 

 

L'écrasée de pommes de terre

Épluchez vos PDT. Coupez les en dés de même grosseur. Faites les cuire à l'eau salée, départ à froid, jusqu'à ce qu'elles s'écrasent. Égoutter-les bien. Écrasez les PDT à la fourchette pour lui donner une texture rustique.

Faites chauffer la crème au micro-ondes et faites y fondre le beurre. Ajoutez ceci à l'écrasée de PDT et mélangez délicatement pour ne pas trop écraser les morceaux. Salez, poivrez à votre convenance.

Réservez.

 

La purée de potiron

Pour des saveurs plus concentrées, je vous conseille de la faire au four, comme iCi. Pensez à ajouter les 5 épices avant d'enfourner.

Mixez votre potiron en purée. Ajoutez un peu d'écrasée de PDT si vous la trouvez trop liquide.

Réservez

 

Le confit de canard

Otez la graisse des cuisses de canard et enlever la peau épaisse. Effilochez la chair au dessus d'un saladier.

Réservez.

Ciselez les oignons. Faites les revenir dans de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils deviennent transparents. Pendant ce temps, épluchez les poires. Coupez les en petits dés. Jetez-les dans la poêle avec les oignons, faites les cuire tranquillement.

Il faut qu'elles deviennent fondantes mais qu'elles se tiennent toujours. (d'où le choix des Conférence)

Passez cette garniture à la passoire si elle a trop rendu de jus.

Salez, poivrez et mélangez les poires au confit de canard.

 

Dans un plat à gratin, ou comme ici dans des terrines type Le Parfait, alternez une couche de purée de PDT avec une couche de confit puis une couche de purée de potiron épicée.

 

Enfournez 30 minutes à four préchauffé à 180°C.

 

Le résultat ?

Nous étions nombreux autour de la table et toutes les terrines sont reparties très propres !

La purée de potiron se donnait des airs de pain d'épices, quant à l'écrasée de PDT, bah..c'est bien meilleur que la Mousseline comme on le sait tous :) La viande, elle, gentiment bordée entre les 2 purées, était bien moelleuse, pas sèche du tout et adoucie par les dés de poires fondantes.

Servi avec des tomates "grappe" entières et confites au four c'est tout simplement très bon ;) Mais une salade verte pourra parfaitement faire l'affaire !

    

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Gratin(é)
commenter cet article
6 16 /06 /juin /2012 17:53

S'il y a une spécialité que j'adore chez le traiteur asiatique, c'est bien avec le rouleau de printemps, le CRABE FARCI !

 

Je n'ai jamais osé demander à ma petite dame les ingrédients qui le compose, de peur d'être déçue et de casser un mythe ... Du coup, j'ai voulu me lancer dans la préparation de crabes farcis "maison", mais malheureusement pour leur rendu, sans leurs dignes carapaces... 

 

Le but recherché était de me rapprocher un maximum du goût dont raffolent mes papilles

> ce mariage savamment dosé entre le tourteau,le porc haché et les épices...

Mais au fur et à mesure que j'avançais dans la recette, j'ai délibérément laissé mes envies prendre le dessus, en rajoutant tout un tas d'ingrédients aux accents chinois, thaïe et japonais...pour au final, de petites coquilles terre et mer, ultra moelleuses et parfumées. 

 

coquille-de-tourteau-champignons-noir-et-konjac.JPG

 

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas les vermicelles de konjac, et bien, ce sont des vermicelles que l'on retrouve au Japon, 100% végétal et 100% fibres et donc très bons pour notre transit, hein les filles et dont le goût "neutre" s'accommode parfaitement à toutes les sauces.

Pour cette recette, vous pouvez tout aussi bien les remplacer par des vermicelles de riz ou des nouilles chinoises.

 

 

Pour 4 belles coquilles ou 8 petites comme celles de la photo 

250 gr de chair de tourteau déjà cuite, fraîche ou surgelée

180 gr de filet mignon de porc (ou autre morceau )

13 gr de champignons noirs "oreille de cochon" déshydratés

200 gr de vermicelles de konjac (ou de riz ou nouilles chinoises)

5 beaux oignons nouveaux avec leur vert

2 oeufs

2 petites gousses d'ail

2 cuillères à soupe de sauce soja

1 cuillère à café bombée de curry

1 belle pincée de piment

Sel

 

Faites bouillir de l'eau. Mettez les champignons noirs dans un bol et versez l'eau bouillante dessus. Il faut compter 10 min pour qu'ils se réhydratent bien.

 

Pendant ce temps, émiettez le tourteau et laissez le s'égoutter sur du sopalin. Taillez le porc en morceaux et le mettre dans le hachoir. Hachez finement, sans que cela devienne pâteux. Dans un grand récipient, mélangez le porc avec le tourteau.

Ciselez l''ail et les oignons nouveaux avec leur vert. Dans une poêle, faites revenir le blanc des oignons quelques minutes avec de l'huile, puis ajoutez le vert. Ajoutez l'ail seulement après, pour ne pas qu'il brûle et mélangez.

Égoutter les champignons noirs et coupez les en morceaux plus ou moins fins et versez-les dans la poêle. Faites revenir 2 minutes et reversez le tout dans le récipient contenant le mélange tourteau/porc.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

 

Si vos vermicelles sont déjà cuits, mettez les directement dans le récipient. Ajoutez le curry, le piment et la sauce soja, mélangez bien. Goûtez et rectifier en sel et en piment selon vos goûts.

Versez 1 oeuf entier + 1 blanc pour lier la préparation. Réservez le jaune d'oeuf restant.

 

Munissez-vous de carapaces de crabe (le must) ou de coquilles, passez un sopalin huilé sur la surface. Faites comme de grosses boules de farce dans vos mains et garnissez-en vos récipients.

Badigeonnez de jaune d'oeuf pour faire dorer et enfournez 15-20 minutes.

 

Servez vos coquilles bien chaudes avec une lichette de sauce soja par dessus et une petite salade ou un mélange de légumes WoK.

 

coquille de tourteau champignons noirs et vermicelles konja

 

 

Le résultat : Une recette facile mais qui demande pas mal d'ingrédients et donc un peu de temps. Comptez une petite heure de préparation avant de vous mettre à table.

Mais en dépit du temps passé en cuisine et du ticket de caisse (tourteau, filet mignon..) ces coquilles en valent vraiment la peine.. Le goût de crabe n'est pas trop fort, car le porc apporte douceur et molleux à cette farce parfumée. Pas la peine de mettre de la mie de pain, l'oeuf et les vermicelles lient bien l'ensemble.

 

Goûteur et moi, nous nous sommes vraiment régalés de ce plat que l'on n'a pas l'habitude de manger à la maison. Car finalement, ces coquilles sont bien différentes de celles du traiteur, mais... ô combien délicieuses !

 

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Gratin(é)
commenter cet article
2 29 /05 /mai /2012 12:19

Ma mère, qui habite Cayenne, est venue rendre visite à sa "fifille" quelques semaines.

Après 9h d'avion et 3h de route embouteillée pour revenir de l'aéroport (je hais Paris!!!), il lui tardait de me montrer l'incroyable trésor que sa valise renfermait...

 

Si vous connaissez un peu la Guyane, vous pourrez penser aux pépites d'or, à la cocaïne ou aux reptiles qui se vendent une petite fortune..mais non non non, il n'y avait rien de tout ça..

( C'est quelqu'un de fréquentable, ma mère, nan mais oh ! )

 

Nan, dans son bagage, il y avait là tout le panel de fruits tropicaux dont une bloggeuse pourrait rêver :

1 régime entier de bananes (oui, oui), des maracujas (fruits de la passion), des clémentines de la-bas, des ananas, des citrons verts, des papayes...et je dois en oublier !

Ces fruits n'étant pas destinés à l'exportation, ils sont gorgés de soleil et de vitamines puisqu'ils ont tous été cueillis à maturité...enfin, sauf un !

 

Comme son nom l'indique, la papaye "verte" est une papaye qui a été cueillie volontairement "non mûre", car elle est aussi délicieuse en préparation salée. En Amérique du sud, tout comme aux Antilles, les locaux la cuisine en légume cru ou cuit.

J'ai goûtée une lichette crue, j'ai trouvé la chair insipide, alors j'ai décidé d'en faire un gratin sans trop savoir ce que ça allait donner ...

 

gratin-de-papaye-verte-aux-epices-colombo.JPG

 

Pour 2/3 personnes

1 papaye verte de 800 gr

(vous pourrez en trouver en épiceries créoles, africaines et asiatiques)

1 cube de bouillon de légumes

250 ml de lait

1 cuillère à soupe de maïzena

2 vache qui rit

1 cuillère à café d'épices colombo "fort" (ou + 1 pincée de piment de Cayenne)

Du fromage pour gratiner (pour moi, parmesan)

 

La  papaye verte :

Faites bouillir une casserole d'eau avec le bouillon de légumes. Fendez la papaye en deux (pas avec une fou-fourche hein...lol ) égrainez-là et éplucher-là à l'aide d'un économe.

Taillez-la en dés, plongez-les dans le bouillon et laissez cuire 30 minutes.

 

La sauce colombo :

Délayez la cuillère de maïzena dans un peu de lait. Versez dans la casserole et ajoutez le restant de lait. Chauffez à feu moyen et remuez régulièrement.

La sauce épaissie, ajoutez les 2 parts de fromage ainsi que les épices. Réservez au chaud.

 

...pour en faire un gratin :

Egouttez la papaye. Faites comme un écrasé de pommes de terre. J'ai choisi de laisser des petits morceaux. Mélangez l'écrasé avec la sauce aux épices colombo. Goûtez et rectifiez en sel si besoin. Disposez dans le(s) plat(s), saupoudez de fromage et enfournez une quinzaine de minutes à 180°C.

 

gratin-papaye-verte-et-epices-colombo.JPG Le résultat ? Je ne saurai jamais ce qu'aurait pu donner la papaye en "salade" mais je ne regrette pas du tout ma version "gratin" ! Qu'elle belle découverte ! Cuit, ce légume-fruit a une chair qui se rapproche du navet-nouveau et dont le goût ressemble à celui du rutabaga.. Le tout relevé par des épices locales pour éviter le mélange des genres et les fautes de goût :) Ce fut un délice !!!!

La recette aurait pu satisfaire 3 personnes, mais "goulus" que nous sommes, nous n'avons pas peiné à finir nos plats !!!!

 

Après une telle réussite, j'en connais une qui va être "missionnée" de papaye verte à chaque petite virée en Normandie... Merci Môman ! ;)

 

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Gratin(é)
commenter cet article
1 27 /02 /février /2012 16:54

L'une de mes collègues les plus proches est passionnée d'Italie et de sa richesse culinaire.

Si le boulot nous le permettait, on passerait des heeeuuures à discuter popotte.

Avec elle, j'ai compris que la gastronomie italienne ne se résumait pas à quelques kilos de pizzas et de pâtes fraîches, mais au contraire, qu'elle était très riche et variée.

 

Je dois dire que dans ma tête, la "cucina" a le vent en poupe, j'ai envie d'essayer tout ce dont elle me parle : minestrone, gnocchis, aubergines à la parmegiana, amaretti... et j'ai commencé "moderato " par ce plat : 

 

Polenta gratinée à la tomate passata et parmesan

 

DSC01273

 

Le résultat :  Idéal pour un soir où l'on n'a pas le courage de se lancer dans de la grande cuisine. Avec une petite salade, ce gratiné est très réconfortant et a un petit goût " d'Italie, reviens-y".

 

Pour 3 belles cassolettes :

 

500 gr de polenta toute-faite

1 boite de quartiers de tomates passata soit 250g égouttés

2 gousses d'ail

Origan, basilic, thym

1 cuillère à café de concentré de tomate

Huile d'olive

sucre

Parmesan en bloc et gruyère rapés

Sel/Poivre

Lardons  facultatif

 

La sauce tomate :

Ciselez les gousses d'ail et faites-les rissoler dans une petite casserole avec un peu d'huile d'olive. Ajoutez la conserve de tomates avec tout le jus ainsi que le concentré. Ajoutez les herbes à votre convenance.

Laissez cuire 10-15 min, afin que l'eau s'évapore et que se concentrent les saveurs.

 

Goûtez et ajoutez sel, poivre et un peu de sucre si la sauce est trop acide.

 

La gratinade :

Huilez légèrement les cassolettes. Versez-y un peu de sauce au fond et intercalez les rondelles de polenta avec la sauce et les 2 fromages. Terminez par une couche de fromage que vous ferez gratiner au four 15-20 min à 180° C.

 

 

gratin-de-polenta-tomate-parmesan-herbes.JPG

 

Buon appetito ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Gratin(é)
commenter cet article

Présentation

  • : Du Goût tout en BaGoût
  • Du Goût tout en BaGoût
  • : Bonjour à tous ! Sophie, 27 ans, vivant à Rouen, fière de sa Normandie et surtout de sa gastronomie ! Ici, que du bon, du goût, du vrai ! Adepte du fait-maison,vous allez découvrir recettes et chroniques culinaires de la passionnée de cuisine que je suis. Le principe de ce blog ? Partager, échanger, me faire plaisir et vous régaler !
  • Contact
  • Retour accueil

Vos visites

Compteur Global

Partenaire de goût

L'astuce de la semaine

Pour une poudre de noisette bien parfumée, n'achetez pas de sachet tout prêt, pulvérisez tout simplement des noisettes entières

Retrouvez-moi sur...