Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 13 /08 /août /2013 17:45

D'habitude, quand j'ai envie de -farcis-, il n'y a qu'à piocher dans le potager familial pour trouver mon bonheur : aubergines, poivrons, tomates, courgettes... Mais le beau temps ayant tardé à arriver, je n'ai eu d'autre choix que d'acheter des légumes du commerce !

Et je peux vous dire que ça a fait du mal à mon ptit coeur de voir le potager ainsi, sans ses jolies couleurs U_U

 

Les courgettes rondes m'ont tapée dans l'oeil... Elles étaient là, disposées dans leur cagette en bois, à attendre que je les choisisse une par une... > pour qu'il n'y ait ni voleurs ni volés, j'aime que tous mes légumes soient d'égale grosseur :)

C'était la 1ère fois que j'allais en cuisiner et il fallait que ce soit bon et rapide à cuisiner. Je me suis alors rappelé d'une recette fétiche d'une collègue, végétarienne pour une fois.. et fort goûteuse.

COURGETTE RONDE FARCIE : RICOTTA MENTHE PIGNONS & RAISINS SECS

Pour 12 courgettes rondes

Bah, 12 courgettes rondes

500 gr de ricotta

130 gr de pignons de pin

1 grosse poignée de raisins secs

1/2 botte de menthe ciselée

1/2 botte de basilic ciselé

150 gr de parmesan râpé

1 ou 2 cubes de bouillon de légumes

(selon le nombre de casseroles)

 

Faîtes bouillir de l'eau avec un cube de bouillon et laissez cuire les courgettes entières une douzaine de minutes. Egouttez-les et plongez-les dans de l'eau glacée pour en stopper la cuisson.

 

Dans une poêle à sec, faites torréfier les petits pignons pins jusqu'à ce qu'ils soient dorés-bruns. In-dis-pen-sa-ble ! Réservez

 

Faites préchauffer le four à 180°C. 

A l'aide d'un petit couteau, découpez les chapeaux de chaque courgette. Aidez-vous d'une cuillère parisienne pour en extraire la chair. Une fois terminé, pressez la pulpe entre vos mains pour en débarasser d'un maximum de jus. Hachez cette chair de courgettes au couteau puis mettez-la dans un grand saladier. Ajoutez les deux fromages, les herbes, les raisins ainsi qu'un peu de sel. Goûtez et réassaisonnez selon vos goûts.

Garnissez l'intérieur des courgettes de cette farce puis recouvrez du chapeau.

Calez le tout dans un grand plat et laissez cuire au four une quarantaine de minutes.

 

Avec une petite salade de mesclun et des tomates confites, c'est parfait !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par
commenter cet article
4 08 /08 /août /2013 17:48

J'ai entendu dire aux infos de ce matin, que Le Routard  "Languedoc-Roussillon" était le guide le plus vendu chaque année ! Et quel fruit cultive t-on particulièrement dans cette région ? Je vous le donne en mille : L' ABRICOT !

 

Pour en avoir plusieurs dans ma bibliothèque de " Routarde à 4 roues", je sais que dans la rubrique "alimentation" on peut retrouver quelques recettes de pays. On y trouve sans doute un dessert à l'abricot, peut-être même une Tatin qui sait... Toujours est-il que, de la classique Tatin aux abricots, j'ai voulu jouer la carte du dessert 100% méditerranée en l'agrémentant de produits emblématiques de la Provence Alpes Côtes d'Azur, à savoir de la Lavande et des Calisson d'Aix !

Et le challenge fut réussi !

TATIN A L'ABRICOT, LAVANDE ET CALISSON

Pour une tarte de 6 personnes et 3 individuelles

1,600 kg d'abricots

20  Calissons d'Aix en Provence

1 cuillère à soupe de fleurs de lavande

50 gr de beurre + 10 gr pour les moules

Sucre en poudre

1 disque de pâte brisée (+ la moitié pour les individuelles)

 

Lavez les abricots.

Munissez-vous de 2 grandes poêles. Faites fondre 25 gr de beurre dans chacune d'elles. Parsemez d'une fine couche de sucre et recommencez une 2eme fois. Laissez-le sucre se colorer un peu. Pendant ce temps, coupez les abricots en 2 pour en ôter le noyau.

Quand le caramel commence à se former, placez-y les abricots coté peau "en haut". Laissez caraméliser quelques minutes puis retournez-les.

 

Beurrez vos plats, qu'ils soient "anti-adhésifs" ou "silicone" et saupoudrez de sucre. Parsemez la moitié des fleurs de lavande et réservez le reste.

Disposez les abricots coté peau au fond du plat. Pensez à bien les tasser entre-eux. Si vous avez beaucoup d'abricots, vous pouvez même faire un 2ème étage.

Tapissez toute la surface abricotée de calissons, en les enfonçant légèrement.

 

Recouvrez de pâte brisée et glissez les bords de la pâte entre les fruits et le moule. Formez un petit trou au centre de la pâte en guise de cheminée.

Placez au frais jusqu'au moment de faire cuire : 25-30 min à 180°C. Laissez tiédir un peu et juste avant de servir, parsemez du reste de lavande.

 

A déguster avec une glace vanille ou "Lait d'Amande", un délice !

 

Le résultat ?

N'ayant pas utilisé beaucoup de sucre, je craignais que les abricots ne soient trop acides mais que nenni. Mes petits abricots sont ressortis doucettement acidulés et compotés comme il faut.

Si vous êtes charmée par l'ajout de calissons, n'ayez pas peur d'en mettre pour qu'en fondant à la cuisson, ils puissent former "un lit d'amande". Si mes invités les ont sentis, moi, pas assez. Alors je pense qu'une vingtaine de calissons devrait rectifier le tir !

Aussi, je vous conseille de préférer une pâte brisée à la feuilletée car celle-ci a tendance à trop s'imbiber de l'humidité des fruits.

Surtout, n'omettez pas de rajouter des petites fleurs après cuisson, elles sont indispensables; c'est encore meilleur avec :)

 

Vous voilà fin prêt à pâtisser une petite merveille fruitée !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Dessert
commenter cet article
2 06 /08 /août /2013 15:05

Que ce soit entre copains ou en famille, Il y a des plats qui font toujours plaisir > Qu'à peine posés sur la table on entend des "Hmmm" et des "moi j'en veux pleiiinn". Et ce ne serait pas surprenant de dire que les Lasagnes en font partie. A chaque envie, son parfum : bolo, épinard-ricotta, saumon&poireaux... ou tout simplement ce qu'il reste dans le frigo. C'est pratique, ça se cuisine à l'avance, peut même être congelé et quand on est nombreux, c'est super à portionner ! Bref, les recettes "pratiques", moi, c'est ce que je préfère ;)

Cette recette est née d'un rassemblement entre filles, où notre super hôtesse nous avait concocté ces lasagnes aux 4 saveurs. Tout était rassemblé pour nous faire succomber : du fondant par la mozza, du peps grâce au pesto, de la fraicheur via les courgettes, le tout douillettement embrassé par le petit goût fumé du saumon, un RE-GAL !

Cela va sans dire, je n'ai pas pu résister à l'appel d'une seconde part... et encore moins à la préparation d'un plat tout entier pour vous en faire profiter !

LASAGNES SAUMON FUME, PESTO, MOZZA ET COURGETTES

Pour 5-6 personnes :

1/2 paquet de plaques de lasagnes, sans pré-cuisson

400 gr gr de saumon fumé en tranches

(de bonne qualité pour ne pas qu'il soit trop salé)

1 kg de courgettes

150 gr de pesto

4 boules de mozzarella de buffala, préalablement tranchées

200 ml de sauce tomate à la napolitaine

150 ml de crème épaisse

 

 

Lavez les courgettes et émincez-les en rondelles d'1/2 cm d'épaisseur. Faites-les cuires à la vapeur ou à l'étouffé avec un peu d'huile d'olive. Elles doivent ressortir juste "al dente". Personnellement, je préfère les cuire au micro-ondes sous une cloche, 5 min' par tournée, et c'est cuit ! Réservez

Mélangez la sauce tomate et la crème. Munissez vous dans grand plat rectangulaire. Etalez une couche de sauce puis recouvrez de plaques de lasagnes. Disposez ensuite une couche de courgettes, puis de saumon, et enfin de mozzarella. Recouvrez de pesto.

Recommencez de la même manière : plaques, sauce tomate, courgettes, saumon, mozza, pesto...jusqu'à épuisement des ingrédients, tout en gardant suffisamment de sauce tomate et mozzarella pour recouvrir les lasagnes.

Enfournez à four bien chaud pendant 30 à 40 min. Recouvrez d'un papier alu en cours de cuisson si le dessus colore trop rapidement.

 

Bonne dégustation !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Poisson
commenter cet article
2 30 /07 /juillet /2013 11:48

Pfiouuu, cela fait une éternité que je n'étais pas venue chez moi, c'est quand même un comble ! 

La tête ailleurs depuis un bon moment, je garde tout de même les pieds sur terre et surtout la tête bien au dessus de mon assiette ! Il manquerait plus que ça...

 

Je reviens donc vers vous avec une recette légère qui, en ajustant les quantités, peut tout aussi bien être servie en entrée qu'en plat principal, c'est vous qui voyez !

 

Encore une fois, c'est une recette vue à la tv pour laquelle je m'étais empressée de choper un stylo -qui fonctionne- et de noter quelques hiéroglyphes sur un coin de magazine... Alors autant dire que les quantités et les explications sont approximatives mais je pense que le rendu n'en a pas trop souffert puisqu'on a tout fini, et que lorsque le temps redeviendra plus clément, vous saurez apprécier sa fraîcheur :)

 

 

CARPACCIO DE ST JACQUES A LA MANGUE, VINAIGRETTE PASSION & CREME VANILLEE

Pour 4 entrées :

12 noix de Saint Jacques -extra fraîches-

1 mangue -mûre à point-

3 fruits de la passion

50 gr de beurre

1 échalote ciselée

1 gousse de vanille -grasse-

Le jus d' 1/2 citron vert et son zeste

50 gr de vin blanc sec

50 gr de crème liquide

sel

 

Placez les noix de saint jacques au congérateur pendant environ 40 min. Une fois durcies, elles seront beaucoup plus faciles à tailler en lamelles.

Pendant ce temps, munissez-vous d'un long couteau et taillez la mangue en tranches fines de 2-3 mm d'épaisseur. "Emporte-piècez" de la forme qui vous plaira, tout en conservant les proportions de la saint jacques. Réservez.

Ouvrez les fruits de la passion en 2 et passez la pulpe à la passoire pour n'en garder que le jus. Réservez également.

Fendez la gousse de vanille et prélevez-en ses graines. Ensuite, coupez en morceaux la gousse. Dans une petite casserole, faites revenir l'échalote ciselée dans le beurre avec la vanille (gousse et graines). L' échalote translucide, ajoutez le vin blanc et laissez réduire quelques minutes. Versez ensuite la crème liquide et continuez de bien mélanger. Lorsque la texture vous plait, étaignez le feu et passez la sauce.

Laissez refroidir puis ajustez en sel et en jus de citron, à votre convenance. Placez au frais.

 

Sortez les noix de saint jacques du congélateur. Taillez des lamelles dans l'épaisseur de la noix, à l'aide d'un couteau à lame lisse et fine.

Sur les assiettes, intercalez les lamelles de Saint Jacques avec celles de mangue. A l'aide d'un pinceau alimentaire, badigeonnez généreusement de jus de passion l'ensemble du carpaccio.

Placez au réfrigérateur jusqu'au service, puis rajoutez un peu de jus de passion avant de terminer par quelques touches de sauce vanillée et zestes de citron vert.

 

A déguster dehors, le pif en l'air, les yeux fermés à imaginer que vous êtes au bord de l'océan, hhhmmm  :)  Le pied !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Entrée
commenter cet article
1 17 /06 /juin /2013 11:28

Ce que j'aime dans les hard-discount ce sont les arrivages spéciaux. Toujours à l'affut de toute curiosité comestible venue d'ailleurs..

Un jour, alors que l'arrivage de la semaine était sur le thème de " La gastronomie du Terroir ", j'avais déniché un bocal de purée aux asperges et petits pois..

Nous l'avions adorée ! Ni une ni deux, je suis retournée au magasin m'accaparer quelques pôts avant que les autres clients ne me les embarquent tous !!!

Bien sûr, cela fait plusieurs mois de cela et mon stock personnel est à zéro. Après avoir scruté l'étiquette des ingrédients, j'ai tenté de reproduire la recette et ai obtenu une purée légèrement différente mais tout aussi bonne !

Il fallait que je vous la fasse découvrir !

PURÉE D'ASPERGES VIOLETTES ET PETITS-POIS

Pour 3-4 personnes

2 bottes d'asperges violettes

150 gr de petits-pois égouttés

1 pomme de terre à purée grosse comme le point

1 belle cuillère de crème épaisse ou de mascarpone

Sel/Poivre

 

Faites bouillir de l'eau salée dans une grande casserole.

Epluchez la pomme de terre et coupez-la finement. Faites cuire dans l'eau bouillante. Pendant ce temps, épluchez les asperges jusqu'à la tête et coupez-les en morceaux réguliers. Plongez-les également dans la casserole avec la PDT.

Quand l'ensemble est bien cuit, env. 20 min, égouttez les légumes dans une passoire. Laissez refroidir un peu et à l'aide de vos mains ou d'un ustensile, pressez les légumes afin d'en extraire un maximum d'eau de cuisson.

Rassemblez le tout dans un saladier et réduisez en purée à l'aide d'un mixer plongeant. Ajoutez ensuite les petits pois et mixez à nouveau. Agrémentez de mascarpone, de sel et de poivre selon vos goûts.

Un petit coup de micro-ondes pour la réchauffer et..cling! votre purée est prête !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par
commenter cet article
1 27 /05 /mai /2013 16:38

"Dans l'temps", on aimait prendre la voiture sur un coup d'tête, s'taper "une moules-frites" en bord de mer, en plein mois de mai, avant que la foule n'installe ses valises pour tout l'été.

Force est de constater qu'avec ce temps pourri, si par ce froid et ces gouttes éparses il nous prenait fantaisie de nous dinguer sur la digue, les mouettes riraient bien de nous....

Mais quand l'envie de moules devient trop pressante et qu 'on ne se sent pas la moelle de nettoyer 4 livres de moules cra-cra, que faire ? On sort ses plus jolies cassolettes et on déballe nos fromages régionaux pour en faire un "ti-frichti" fort réconfortant, qui nous fera oublier le mauvais temps ^ ^

MOULES GRATINÉES AU PONT L’ÉVÊQUE

Pour 2 cassolettes

Recette inspirée du recueil GRAINDORGE

 

500 gr de moules décortiquées

(pour un gain de temps, optez pour le surgelé)

130 gr de Pont l'Evêque + 50 gr pour gratiner

250 ml de crème liquide ou de lait

1 oignon

1 échalote

1 trait de vin blanc sec

1 cuillère à soupe bombée de maizena

Sel/poivre

 

Faîtes chauffer une poêle avec un petit peu d'huile d'olive. Pendant ce temps, émincez finement l'oignon et l'échalote. Faites revenir quelques minutes jusqu'à ce qu'elles deviennent translucides. Déglacez avec un filet de vin blanc, l'équivalent de 3 cuillères à soupe. Ajoutez les moules et fricassez-les suffisament pour que leur eau s"évapore complètement. Répartissez les moules dans les cassolettes puis réservez.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

 

Dans un petit verre, diluez la maizena avec un tout petit peu de lait/crème. Versez dans une casserole et complétez avec 250 ml de lait/crème. Remuez sans arrêt et faîtes-y fondre les 150 gr de Pont-L'Evêque, préalablement coupé en dés. Remuez vivement jusqu'à ce que le mélange ait bien épaissi et soit bien homogène. Goûtez et assaisonnez en sel et poivre.

Versez sur les moules et répartissez le reste de fromage sur le dessus des cassolettes avant de les faire gratiner une vingtaine de minutes à four bien chaud.

 

Accompagné d'une salade, c'est bien, de frites, c'est mieux !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Poisson
commenter cet article
1 06 /05 /mai /2013 17:06

MARACUJA ,,, Késako ?!!

Pas de panique ! Passiflore, grenadille, maracuja (prononcez mara{gou}{dja}...ne sont que des synonymes pour désigner le plus romantique des fruits, le " Fruit de la Passion ".

Pour ma part, j'aime le déguster à la petite cuillère avec un petit peu de sucre. Une sorte de bonbon acidulé, mais pas que. On peut utiliser sa pulpe pour en faire des coulis, pour aromatiser une crème, et plus original : pour mitonner des marinades et vinaigrettes...etc. Les seules choses qui m'énervent, c'est leur prix et les ptites graines !

Un petit conseil pour bien les choisir ? Penchez vous plûtot vers les fruits les plus lourds et à la peau plissée. Cela veut dire qu'il ont été cueillis à maturité et seront ainsi plus gouteux et pas seulement "acides". Dixit ma Môman ! 

Mais là, je m'éloigne un peu du sujet...

 

Donc, pour les parfums de cette tarte, je n'ai rien inventé, cette association chocolat au lait / passion, nous la devons au Roi du Macaron, j'ai nommé "un certain" Pierre HERME. Il nous a fait saliver avec son macaron MOGADOR, maintenant, à nous de détourner cette association de saveurs !

TARTELETTE AU MARACUJA CURD & GANACHE CHOCOLAT AU LAIT

Pour une tarte de 22 cm ou 6 tartelettes

1 pâte sablée ou brisée

Pour le curd de maracuja {sans beurre} :

200 gr de purée de fruits de la passion "Cap Fruit"

ou 200 gr de jus prélevés des fruits, mais aie aie aie le porte-monnaie

150 gr de sucre en poudre

1 cuillère à soupe de maizena

3 oeufs battus

1 feuille 1/2 de gélatine

 

Pour la ganache :

200 gr de chocolat au lait à patisser

80 gr de crème liquide (allégé possible)

1 poignée de pépites de chocolat au lait

 

 

Faites préchauffer votre four à 180°C

Foncez un moule à tarte avec la pâte puis piquez-la à l'aide d'une fourchette sur toute sa surface ainsi que les rebords. Placez le moule 10 minutes au réfrigérateur ou congélateur.

Le four chaud, enfournez le fond de tarte et laissez cuire jusqu'à ce que la pâte soit légèrement dorée. Laissez tièdir à température ambiante.

 

Le curd de maracuja {sans beurre}

Dans un petit récipient, faites ramollir la gélatine dans un peu d'eau fraiche.

Dans un petit verre, versez 3 cuillères à soupe de pulpe de passion, prélevées sur les 200gr. Mélangez-y la maizena et versez dans une casserole de taille moyenne.

Ajoutez-y la pulpe de passion restante ainsi que le sucre. Mélangez bien et faites chauffer à feu moyen. Ajoutez les oeufs battus et mélangez à nouveau, toujours à feu moyen. Remuez régulièrement jusqu'à la consistance souhaitée. Cela peut demander une dizaine de minutes.

Retirez du feu et ajoutez la gélatine, bien essorée. Mélangez bien puis faites couler sur le fond de tarte. Faites prendre au frais le temps de préparer la ganache.

 

La ganache au chocolat au lait

Hachez le chocolat au lait et placez le tout dans un petit saladier. Ajoutez la crème et faites fondre au micro-ondes à basse température et par petites impulsions de 30 sec. Mélangez à la spatule entre chaque impulsions, le chocolat doit ressortir bien lisse.

Reprenez la tarte au curd. Parsemez de pépites de chocolat et coulez la ganache par dessus. Replacez au frais jusqu'au moment de servir.

 

Le résultat ?

Après avoir lontemps entendu parler des mérites de ce tandem doucement-acidulée, j'ai enfin testé par moi même ! Effectivement, l'équilibre des saveurs est parfait ! 

Je déconseillerais même aux amateurs de chocolat noir de privilégier leur couleur préférée, car à mon sens, il n'y a que la douceur du lait qui peut souligner cette acidité. Le chocolat noir l'écraserait..

Mais pourquoi ajouter des pépites de chocolats me direz-vous ? Et bien pour apporter un peu de croquant, pardi ! Et bien m'en a pris, parce que même si votre pâte reste croustillante (une journée au frais, ca va encore), le curd -mou- et la ganache -molle- auraient rendu l'ensemble trop écoeurant. Mais avec ces petites pépites, que ni ni.

 

"C'est bien mignon tout ça mais, la purée de fruits, ça se trouve où ?" Ne vous fatiguez pas à parcourir en long en large et en travers votre supermarket, vous n'en trouverez pas. En revanche, Internet, "Alice Délice" et autre "Du Bruit dans la Cuisine" ont le monopole de ces petites pochettes..alors courez-y vite ! Fraise, framboise, abricot..il en existe plein, et si une fois ouvert vous en avez trop, faites comme moi, congelez le reste :)

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Dessert Gourmandise
commenter cet article
4 02 /05 /mai /2013 18:06

Même si je voue un véritable culte à la bonne-bouffe, je ne serais pas la dernière à mettre la main dans une boite de nuggets. Déjà parce que " c'est chaud, c'est gras, c'est bon ", et surtout parce qu'ils me rappellent ces samedis où juste avant d'aller voir le dernier Disney au Ciné, nous allions manger chez Katy's Burger, une sorte de KFC à échelle communale :D 

 

Là-bas, la musique était naze, ça puait la frite et la surprise du menu-enfant était démodée, mais ça restait notre petit rituel et je m'y sentais comme une petite fée qui avait troqué sa baguette pour son nugget' !

 

Dix-huit ans plus tard et mon quota d'insouciance à néant, je ne mets plus un pied au Fast-food, et ce pour ces raisons évidentes que l'on connait tous. Cependant, mon goût pour les nuggets, est resté intact, lui ! Mais pas question de me priver ! Alors aujourd'hui, je confectionne mes propres nuggets, fondants à l'intérieur, croustillants à l'extérieur et déliceusement relevés par la chaleur du pain d'épice. Pour un plaisir à la "junk food", la graisse et la surprise en moins :)

NUGGETS DE POULET AU PAIN D'EPICES { AU FOUR }

Pour une quinzaine de nuggets

400 gr de filet de poulet

120 gr de pain d'épices

Du lait

De la moutarde

Sel

 

Coupez vos filets de poulet en petits rectangles. Faites-les mariner 1h dans le lait afin que la viande soit bien tendre.

Faites préchauffer votre four à 180°C.

Pendant ce temps, faites sécher votre pain d'épices au four ou au grille-pain. Attention, à cause de son sucre, le pain d'épices brûle très vite ! Une fois "dur", emiettez grossièrement le pain d'épices et mixez-le afin d'en obtenir un poudre.

Epongez les morceaux de poulet sur du sopalin. Badigeonnez-les de moutarde puis panez-les dans la chapelure de pain d'épices.

Etalez vos nuggets sur une plaque recouverte de papier sulfu. Enfournez 5 min, puis retournez-les délicatement et faites cuire à nouveau 5 min.

Dégustez-les aussitôt sortis du four avec une sauce BBQ, cocktail ou moutarde (avec de la mayo, j'aime pas trop ) Attention, c 'est chaud !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Junk Food à ma façon
commenter cet article
2 23 /04 /avril /2013 17:27

Je lance un appel à toutes celles et ceux :

  • qui habitent Rouen et son agglo
  • qui appréciaient se rendre au Restaurant "La Table d' Alex", rue Ecuyère
  • qui déplorent la fermeture de cet établissement
  • qui regrettent ne plus pouvoir déguster leur fameuse "Tarte au chocolat blanc et au beurre d'arachide", qu'ils affichaient à la carte depuis des lustres !

--->>>> j'ai retrouvé leur recette ! <<<---

Enfin, "retrouvé"... J'ai bidouillé un truc qui y ressemble de très très près. J'avais déjà essayé de la "copier" il y a quelques années mais, pour avoir avoué mon échec au patron, je m'étais trop compliquée.. Ah ? Bon !! C'est ainsi que j'ai du revoir ma liste d'ingrédients et ma méthode surtout, et cette fois, tadaaaaa...

TARTE CHOCOLAT BLANC ET BEURRE DE CACAHUETE

Une tarte de 22 cm de diamètre

Une pâte brisée

300 gr de chocolat blanc

2 cuillères à soupe bombées de beurre de cacahuète

120 gr de crème liquide, allégée 15% de MG possible

1 feuille 1/2 de gélatine

Quelques cacahuètes (en coque) concassées

3 carrés de chocolat noir ou lait, fondus

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Beurrez votre plat à tarte. Foncez avec la pâte et piquez-la à l'aide d'une fourchette. Enfournez une dizaine de minutes afin que le fond de tarte soit légèrement doré.

Sortez du four et laissez refroidir à température ambiante.

 

Pendant ce temps, faites ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

Préparez la ganache. Hachez le chocolat blanc et mettez-le dans un petit saladier. Ajoutez la crème liquide. Faites fondre au micro-ondes à 700W par petites séquences et sans oublier de mélanger entre chaque.

Essorez la gélatine entre vos mains et ajoutez à la préparation. Mélangez bien.

Ajoutez ensuite le beurre d'arachide et versez sur le fond de tarte.

Laissez refroidir quelques minutes puis laissez prendre au frigo 2h.

Décorez à votre guise avec du chocolat fondu et des cacahuètes concassées.

 

TARTE CHOCOLAT BLANC ET BEURRE DE CACAHUETE

Le résultat ?

Une pâte croustillante, une ganache fondante et des décors croquants... Vous ne pourrez être qu' "addict" de ce dessert, une bouchée en appelle une autre... Rhhaaa !!!

Bien sûr, c'est une tarte qu'on ne présentera pas à nos copines régimeuses mais qu'est-ce que c'est bon ! Ne croyez pas que ce dessert est trop sucré, ni trop gras en bouche, il passe tout seul ! Bien entendu, si vous proposez cette tarte en fin de repas, n'ayez pas peur d'achever vos proches et proposez-leur de petites parts, ce seraient dommage qu'ils loupent cette merveille !

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Dessert
commenter cet article
1 22 /04 /avril /2013 17:14

Sur la toile, il m'arrive souvent de lire " Voici une recette, certes, simple et basique MAIS POURTANT très bonne " ... Et pourquoi " MAIS " nom de Dieu ! Pourquoi devrions-nous toujours être à la recherche de "fantaisies" pour légitimer nos publications ? Au contraire, les "classiques" ont ce pouvoir de mettre tout le monde d'accord et nous sommes tous curieux de découvrir vos petits trucs & astuces pour rendre ces petits plats encore meilleures !

 

Alors c'est sans vergogne que je tiens à vous présenter ma recette -facile- ET ô combien délicieuse du Gratin Dauphinois, dont la petite particularité réside en son mode de cuisson.

 

Et oui, car s'il existe la méthode la plus répandue de la mise en plat de PDT crues avec ajout de crème fleurette, moi, j'opte pour une toute autre méthode qui consiste à faire précuire les rondelles de PDT dans un mélange lait + crème afin d'en extirper un maximum d'amidon, ce liant naturel qui fera toute la différence pour une tenue GA-RAN-TIE !

L'AUTHENTIQUE GRATIN DAUPHINOIS &amp; SA PRE-CUISSON

Pour 6 personnes

1 kg 400 de pommes de terre à chair ferme

50 cl de crème liquide entière

50 cl de lait 1/2 écrémé

3 gousses d'ail

Beurre

Chapelure

muscade

Sel, poivre

 

Dans une très grande casserole, portez le lait + crème à ébullition. Epluchez les gousses d'ail. Ecrasez-les avec la paume de la main et jetez-en 2 dans la casserole. Réservez la gousse restante.

Pendant ce temps, lavez les pommes de terre et épluchez-les. Coupez des rondelles de 4 mm d'épaisseur, le plus régulièrement possible > au robot ou à la mandoline c'est top.

Sans les rincer au préalable, plongez les PDT dans le mélange bouillant. Salez de 6 pincées, poivrez légèrement et ajoutez un peu de noix de muscade.

Laissez cuire les pommes de terre une dizaine de minutes en remuant régulièrement afin que tout l'amidon aient le temps de faire épaissir la crème.

Préchauffez votre four à 180°C.

Munissez vous d'un plat à gratin dont les dimensions se rapprochent de 23*16 cm. Grattez les parois du plat avec la 3ème gousses d'ail écrasée, puis beurrer-le.

A l'aide d'une écumoire, prélevez les PDT de la casserole et étalez-les uniformément dans le plat. Versez toute la crème amidonnée par dessus.

Parsemez de chapelure et de quelques noisettes de beurre puis enfournez 50 minutes si vous le dégustez tout juste après cuisson.

Pour celles et ceux qui veulent faire leur gratin en avance, faites cuire votre gratin 25 minutes la veille puis 25 min avant de vous mettre à table.

 

Le résultat ?

Il n'y a pas à dire, cette méthode de pré-cuisson à la casserole est pour moi la meilleure. Avec cette technique, vous êtes sûr que vos pommes de terres seront cuites uniformément. Le gratin se tiendra bien et vous pourrez servir de jolies parts puisque la crème amidonnée colmate très bien l'ensemble ( et sans pour autant donner un effet mastoc).

Mais ça, c'est pour le coté esthétique...parlons du goût... Et bien, si je disais qu'un gratin dauphinois sans ail, c'est comme la Normandie sans pluie, ça perdrait de son cachet, n'est-ce pas?

Plus sérieusement, autour de la table, j'ai pu entendre " le gratin, il déchire ! "...  Que dire de plus ?!

Partager cet article

Repost 0
Réalisé par - dans Gratin(é)
commenter cet article

Présentation

  • : Du Goût tout en BaGoût
  • Du Goût tout en BaGoût
  • : Bonjour à tous ! Sophie, 27 ans, vivant à Rouen, fière de sa Normandie et surtout de sa gastronomie ! Ici, que du bon, du goût, du vrai ! Adepte du fait-maison,vous allez découvrir recettes et chroniques culinaires de la passionnée de cuisine que je suis. Le principe de ce blog ? Partager, échanger, me faire plaisir et vous régaler !
  • Contact
  • Retour accueil

Vos visites

Compteur Global

Partenaire de goût

L'astuce de la semaine

Pour une poudre de noisette bien parfumée, n'achetez pas de sachet tout prêt, pulvérisez tout simplement des noisettes entières

Retrouvez-moi sur...